LES JARDINS DE WELEDA

 

 

ASINCOPROB du Haut-Rhin - 15.06.98

K. SCHULZ - F. KESSLER - C. TOUATI

 

VISITE DES LABORATOIRES WELEDA

Culture : WELEDA a ses terrains de cultures propres (culture biodynamique).

80% des plantes utilisées proviennent de leurs terrains. Le reste est importé.

 

Récolte : il existe un calendrier des récoltes.

Par ex. : la racine de valleriane (ou Arnica) est récoltée en automne car automne = pôle calme, de repos ...

 

Les plantes sont récoltées entre 10-11h, puis broyées le jour-même - Mise en MACÉRATION pendant 3 semaines (eau + alcool), puis par expression, on obtient les TEINTURES MÈRES, conservées dans des cubes (=vins) jusqu'à leur date de péremption.

 

Puis vient l'étape de DYNAMISATION : Dilution + Agitation Rythmique

Dilution : une partie de teinture mère + 9 volumes d'eau.

Ú

1 décimale D1

 

L'agitation rythmique se fait par l'homme, à la main, à un rythme humain, harmonieux, et surtout pas avec une machine, qui donnerait une cadence.

 

Puis 1 partie de D1 + 9 volumes d'eau

Ú

D2 etc...

 

L'excipient est l'eau ou l'alcool.

 

C'est une étape essentielle : l'eau prend une empreinte. C'est une caractéristique de la matière.

 

VISITE de l'UNITÉ de CONDITIONNEMENT

de l'UNITÉ STÉRILE

du LABORATOIRE de RECHERCHE, de CONTRÔLE BACTÉRIOLOGIQUE

des LABORATOIRES COSMÉTIQUES

(les produits ne contiennent ni détergent, ni conservateurs, ni produits synthétiques - Eau utilisée = eau potable retravaillée par osmose inverse pour ôter les nitrates.)

 

 

 

LA MÉDECINE ANTHROPOSOPHIQUE

LES PRODUITS WELEDA

et leur utilisation dans la pratique quotidienne de la sage-femme

 

 

La médecine anthroposophique est l'élargissement de l'art de guérir, un élargissement fondé sur la pensée anthroposophique.

L'anthroposophie, ou science spirituelle, est selon Rudolf STEINER, son fondateur, un itinéraire de formation, un chemin de connaissance dont l'objectif serait d'unir le spirituel en l'homme au spirituel dans l'univers.

 

 

L'être humain est doué d'une quadruple organisation :

 

- un corps physique, qu'il a en commun avec le règne minéral.

- un corps de vie, ou corps éthérique, qu'il partage avec la plante.

- un corps astral, comme le règne animal.

- et enfin, ce que l'on appelle le Moi, le propre de l'homme et qui le distingue de l'animal : la conscience de soi.

 

L'homme est ainsi une synthèse des différents règnes de la nature, un microcosme dans un macrocosme. Il existe donc une parenté certaine entre l'homme et le monde qui l'entoure. Quand on étudie la nature de cette manière, il se révèle qu'il y a des liens entre certains minéraux (métaux, par ex.) et certaines plantes d'une part, et certains organes ou processus physiologiques d'autre part.

Ceci explique que des substances de la nature puissent agir de manière thérapeutique sur l'organisme humain. L'homme est ainsi capable de provoquer dans l'organisme des processus vitaux déterminés, ou une guérison. Un organe déficient peut être stimulé directement par les forces qui vivent dans une plante.

A tout processus pathologique, il suffit d'opposer le processus correspondant trouvé dans la nature. C'est un nouveau modèle proposé à l'organisme.

Dans la préparation du remède anthroposophique, il ne s'agit pas d'extraire le principe actif, mais de rechercher la dynamique, les forces actives de la plante ou du minéral.

La tâche du médecin est donc de trouver ce qui manque au patient. En lui prescrivant une substance analogue à celle qui lui fait défaut, le médecin aide le patient. Il n'y aura guérison que si le malade est en mesure de maîtriser lui-même les processus qui le malmènent.

 

 

La maternité est un moment privilégié dans la vie d'une femme.

Au fil des semaines qui passent, les transformations perçues dans son corps et dans son être intérieur éveillent en elle un étonnement mais aussi des inquiétudes. Il lui faut établir un lien entre les aspects extérieurs de la maternité et ce qui l'habite intérieurement, tout simplement pour aborder en confiance la venue au monde de son enfant.

 

Le bien-être de la mère devrait être le but premier de toute grossesse tellement il influence à long terme le bien-être physique et psychologique de toute la famille. Ces neufs mois sont donc une magnifique occasion de s'écouler enfin, de prendre soin de soi, de se reposer quand le besoin s'en fait ressentir, etc... Ce qu'on devrait toujours se permettre au fond.

La sage femme a là une place privilégiée lors de la consultation prénatale mais aussi dans le cadre de la préparation à la naissance pour aider la femme à prendre conscience de l'énorme travail de son corps, afin qu'elle accepte et vive mieux toutes ses transformations.

 

Pour avoir confiance en son corps, il faut être familière avec lui et sentir qu'on peut compter sur lui. Il est important de rester en contact avec lui, et le cas échéant, de rétablir le lien. En prendre soin pour être en forme et avoir confiance en ses capacités jusqu'à la capacité de mettre au monde son enfant .

 

 

Dans le cadre de la consultation prénatale

Un bon suivi de grossesse sert à vérifier que la maternité se déroule bien et à dépister toute condition non favorable à la santé de la mère et de l'enfant. C'est le suivi strictement médical.

Mais il y a aussi les autres aspects de la santé : le bien-être psychologique, l'apprentissage de pratiques qui améliorent la qualité de la vie, comme de meilleurs habitudes alimentaires, une hygiène de vie, etc... Donc, tous un espace de prévention.

Pour moi, il est très important pour la femme de prendre le temps de faire des choses pour préparer la venue de l'enfant, s'extraire de son espace-temps habituel pour rencontrer celui de l'enfant. C'est une manière très simple de lui préparer sa place « concrètement ». Cela exerce aussi ses forces de volonté, et développe en elle des ressources dont elle aura aussi besoin à l'accouchement mais aussi dans la période post-natale.

 

Les conseils pratiques :

1- Prévention des vergetures

Masser la peau du ventre, des seins et le haut des cuisses avec de l'huile à l'arnica, ou de l'huile à la rose musquée.

Possible en alternance, au moins une fois par jour, davantage autour du 5e mois, si elles sentent des démangeaisons, ou à l'approche du terme.

  • l'huile à l'arnica : à faire après la douche, pour entretenir la tonicité, l'élasticité de la peau grâce à sa richesse en extraits végétaux (arnica + calendula + bouleau et huiles essentielles de romarin et lavande). La peau est protégée et elle garde à l'organisme sa chaleur naturelle. Elle est réchauffante, donc améliore aussi la circulation.

    On peut aussi l'utiliser en dispersion dans le bain pour les femmes qui n'aiment pas se masser. Propriétés délassantes et réchauffantes.

  • l'huile à la rose musquée : originaire du Chili, la rose musquée ressemble à l'églantine. Les graines de son fruit qui ressemble au cinorrhodon sécrète une huile employée comme produit cosmétique et dans les traitements de cicatrices.

    Elle favorise la régénération cellulaire, restaure la peau et prévient le vieillissement, et c'est pour cela qu'elle est indiquée en prévention des vergetures, mais aussi dans les soins post-nataux de la peau de l'abdomen.

 

 

2. Fatigue en début de grossesse

- le jus de prunelle : riche en vitamine C, il stimule tous les métabolismes, et favorise donc l'absorption du fer.

1 à 2 ampoules par jour.

- le jus d'argousier : permet de pallier les carences en vitamine C.

(Les vitamines d'origine naturelle sont associées à d'autres substances tout aussi indispensables, provitamines, acides de fruits, minéraux et oligo-éléments. Ces substances agissent en synergie et sont essentielles pour leur assimilation).

Ces jus sont aussi très importants dans la période d'allaitement ou après une hémorragie.

 

 

3. Problème circulatoires

- bain de pieds avec le Bain aux extraits de marron d'Inde.

- si hémorroïdes : bain de siège avec le Bain aux extraits de marron d'Inde (bain tiède, pas trop long).

- massage des jambes 2 à 3 fois par jour avec le gel tonique au cuivre. Raffraichissant, stimulant, active la circulation retour.

- le gel défatigant au citrus peut être utilisé également, si les problèmes sont peu importants.

 

 

4. Problèmes de gencives

Beaucoup de femmes se plaignent d'une sensibilité des gencives,allant parfois jusqu'aux saignements. Il existe différents dentifrices ; celui au ratanhia semble le plus indiqué. On peut rincer avec l'eau dentifrice, et éventuellement masser les gencives avec le gel à la sauge.

 

 

5. Les bains aux essences

- de lavande : harmonisant, calmant, lors de surmenage et d'irritabilité nerveuse (action par l'odorat, et transcutanée).

Si insomnies, petites contractions, un bain le soir avant le coucher.

- de marron d'Inde : active la circulation veineuse. Délasse (cf. problèmes circulatoires).

Tonifie, active les processus sanguins. Exerce une action vivifiante.

Plutôt le matin.

 

Il en existe d'autres, au citrus ou au sapin. Pas d'indication particulières lors de la grossesse.

 

 

6. Les supplémentassions

J'insiste toujours d'abord sur la qualité de l'alimentation, et précise tout ce qui empêche une bonne absorption intestinale, du fer notamment (besoin en vitamine C, éviter café, thé, alcool, etc...).

Il existe des préparations spécifiques pour stimuler le métabolisme du fer, mais elles ont des indications précises.

Le calcium :

Dès le 4e mois, je conseille les Sels Calcaires de Weleda. Ils sont au nombre de deux, à prendre séparément, un le matin, l'autre le soir (posologie sur chaque boîte).

Le métabolisme a pour tâche de transformer la substance alimentaire apportée de l'extérieur en une substance faite sienne par l'organisme.

En ce qui concerne le calcium, il ne suffit pas d'en apporter, encore faut-il bien l'assimiler et l'utiliser.

Dans l'os, on trouve du phosphate de Ca, du Carbonate de Ca et un peu de fluor.

Dans les Sels Calcaires de Weleda, on trouve :

* le n° 1 : + phosphate édification du squelette. Activité de la moelle

* le n° 2 : + carbonate construction de substance osseuse

Les processus dans lesquels les sels trouvent leur origine ont une importante, car introduits dans l'organisme, ceux-ci vont lui servir de modèle .

 

Le n° 1 propose au métabolisme du calcium, des forces actives et formatrices. Formé par le cristal naturel : apatite + broyage de fleurs de potiron (les forces formatrices de lumière telles qu'elles se révèlent dans la fleur soutiennent le processus).

Se prennent le matin.

 

Le n° 2. Calcaire des coquilles d'huîtres + écorce de chêne (élimination calcaire d'une substance vivante vers l'extérieur, dans le règne végétal).

Le carbonate de Ca apporte au métabolisme la force créatrice. C'est l'archétype du métabolisme du Ca.

Se prennent le soir.

 

 

7. Plus spécifiquement, dans le cadre de la préparation à la naissance

Je conseille :

- préparation du périnée :

Outre les exercices de prise de conscience et d'assouplissement du périnée, il y a des massages de ce muscle, 3 fois par semaine, avec de l'huile au calendula. Éviter à l'arnica, car réchauffante.

- préparation des mamelons à l'allaitement :

Masser les mamelons avec du citron, astringent. Puis adoucir avec une crème, ou la gelée à l'iris, ou la crème aux plantes médicinales, qui peut aussi être employée pour les soins des mamelons pendant l'allaitement.

A faire dès le 7e mois, 3 fois par semaine.

 

 

Au moment de l'accouchement

Outre les remèdes homéopathiques spécifiques dans l'accompagnement des femmes, sont principalement utilisées les huiles pour bain :

- lavande : relaxante

- romarin : stimulante si fatigue ++

Soit par bain, soit par simple ablutions, parfois bains de pieds, si pas de baignoire.

S'il existe un doute quant à un vrai début de travail : bain + lavande 15mn

soit les contractions s'arrêtent, soit elles se régularisent.

Sinon, les massages à l'huile à l'arnica, surtout à visée antalgique dans le bas du dos. Ce sont surtout les vertus réchauffantes antalgiques de l'arnica qui sont recherchées. Parfois, massage de pieds...

 

Pendant l'allaitement

- crème aux plantes médicinales si gerçures.

Pour les gerçures : - mettre de l'argile en poudre pour sécher, puis la balayer

- crème aux plantes médicinales pour nourrir la peau

Alterner argile et crème si l'on ne sait pas s'il faut sécher ou nourrir.

 

- huile lactogène pour masser les seins et stimuler la synthèse du lait.

Peut être utilisée au moment de la montée de lait. Évite la congestion ++ (surtout indication allemande).

 

- tisane lactogène : cumin-anis-fenuil-ortie.

Pour les jours difficiles où le bébé tête beaucoup. Pas plus de tasses par jour, car possibilité de colique + ballonnement chez l'enfant.

 

- jus de prunelle : pour stimuler l'allaitement.

 

- sels Calcaires : pour la maman, tout au long de l'allaitement, comme pendant la grossesse.

 

 

Les soins à l'enfant

 

Depuis quelques années, j'inclus dans mes préparations à la naissance une séance « spéciale bébé », Ceci à la demande des mères.

 

En effet, étant moins entourées qu'autrefois, la famille étant souvent éloignée, les femmes sont souvent un peu perplexes devant tout ce qui est proposé, conseillé pour les bébés. C'est vrai pour l'habillement, ça l'est aussi pour tous les produits de soins.

 

 

Qu'est-ce qui est important et qu'est-ce qui ne l'est pas ?

Quels sont les réels besoins de l'enfant ?

La peau de l'enfant est un organe noble par excellence. Le sens du toucher est un sens capital, indispensable à la vie. Il se développe très tôt dans la vie prénatale, à 8 semaines, avant l'ouïe, l'odorat et la vue.

C'est par la peau que l'enfant entre en contact avec l'extérieur, c'est par la peau que se font les échanges entre l'exterieur et l'interieur.

C'est pourquoi elle nécessite l'utilisation de produits qui respectent cette fonction, sans la perturber. Et je conseille toujours d'en utiliser le moins possible, et de veiller à leur qualité (substances naturelles, sans conservateurs, sans parfum, ...).

Weleda a conçu une gamme bébé au calendula qui répond pour moi à ces critères.

Tous les produits de base : savon, crème pour les fesses, huile.

 

 

Pourquoi le calendula ?

 

Il est connu depuis le XIIe siècle. Hildegarde de Birgen mentionnait déjà ses vertus.

C'est le souci des jardins, reconnaissable à sa couleur jaune orangée faisant penser à un petit soleil. Il ouvre ses fleurs à l'aube et les ferme le soir, témoignant ainsi de sa grande affinité avec le soleil.

Vertus cicatrisantes, apaisantes et régénératrices, particulièrement adaptée aux peaux sensibles comme celle du bébé.

- huile au calendula : à base d'huile de sésame + huile essentielle de lavande + calendula et camomille

- ou huile protectrice bébé : huile d'amande douce + extraits de calendula ou camomille.

Appliquée après le bain, elle prévient le dessèchement de la peau, favorise la régulation thermique, protège. Redonne à l'enfant une enveloppe de chaleur.

Si la peau pèle plusieurs fois par jour, en cas de dépassement du terme : il est des enfants qui n'aiment pas encore être massés. Il est alors possible d'en mettre quelques gouttes dans l'eau du bain.

 

Le massage, temps important dans l'échange mère-enfant, agit aussi bien sur la peau que sur son développement sensoriel et son équilibre. Il lui donne une belle enveloppe de chaleur, le bébé sent les limites de son corps, effet très apaisant.

 

- crème bébé pour le change

- talc au calendula : si érythème fessier en alternance avec la crème. Attention à ne pas faire de grumeaux. On ne doit pas voir le talc, le balayer avec un coton)

- lait de toilette au calendula : si problèmes de peau, ou lors d'un voyage).

 

 

Fiches pratiques des produits disponibles au secrétariat de l'ASINCOPROB au 01 41 24 02 11

 

 

Comptes-rendus

CONTACTEZ-NOUS